Accueil > « C’est à notre génération de changer les choses »
< Back

« C’est à notre génération de changer les choses »

« C’est à notre génération de changer les choses »
2019-03-14 | Evènement

Du haut de ses 13 ans, Lilou Génin, élève de 4ème au collège Kerfontaine ne manque pas d’énergie et de volonté. Durant l’été dernier, elle décide de réaliser une exposition sur un thème qui lui tient à cœur : les animaux en voie d’extinction.

 

S’appuyant sur ses recherches, elle réalise une trentaine de fiches présentant les espèces en danger : orang outan, koala, panda, mais également hérisson, loutre et abeille font partie des 10 espèces sur lesquelles Lilou a concentré son travail. Illustrations, explications, mise en perspective, tout y est dans cette exposition très complète.

« Si les causes de ces extinctions sont diverses, il est certain qu’elles sont toutes dues à l’activité humaine » affirme Lilou. Aussi, elle propose au collège Kerfontaine d’exposer son travail dans le forum afin « de sensibiliser les élèves au problème et de leur montrer que c’est à notre génération de changer les choses ».

 

Lilou joint à son exposition une pétition pour rassembler les signatures de tous ceux qui soutiennent cette cause. Les élèves et les personnels se sont fortement mobilisés. Tous ont salué le travail de grande qualité de Lilou et l’esthétique générale de l’exposition ».

Vendredi 15 mars, journée de mobilisation de la jeunesse en faveur du climat, Lilou fera parvenir les signatures et une copie de son exposition à Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale. « Je souhaite montrer que mon collège se mobilise également sur la question du climat, dit-elle. Plusieurs espèces sont menacées par le changement climatique. Le cas des ours polaires en est l’exemple le plus flagrant ».

 

Mais ce n’est qu’une première étape. En effet, Lilou a déjà pris contact avec la Maison de l’enfance de Pluneret. « Je propose d’y intervenir pendant les vacances scolaires pour y faire des jeux pour sensibiliser les enfants aux espèces en voie de disparition ». Elle envisage également de proposer son exposition à l’école Germain Tillion, ainsi que la pétition.

« L’objectif est d’avoir au moins 500 signatures et d’écrire au Président de la République pour lui montrer que la jeunesse se mobilise sur les questions écologiques».